Sara Moradlou

Docteurs récents

Statut : Doctorante

Adresse :

LLF, CNRS – UMR 7110
Université Paris Diderot-Paris 7
Case 7031 – 5, rue Thomas Mann,
75205 Paris cedex 13

Mail : fnen.ybh@tznvy.pbz

Présentation générale

Doctorante

Thèse

Titre : Early Child Grammars

Directeur :
  Jonathan Ginzburg

Date de soutenance : 2019-09-25

Inscription : à Paris-Diderot

Jury :

  • Eve Clark (Stanford University) (Rapportrice) 
  • Patrick Healey (Queen Mary, University of London) (Rapporteur) 
  • Barbara Hemforth (CNRS, Université de Paris)
  • Raquel Fernández (University of Amsterdam)
  • Aliyah Morgenstern (Sorbonne Nouvelle)
  • Jonathan Ginzburg (Université de Paris) (Directeur de thèse)

Résumé :

Cette thèse combine le travail sur corpus, la spécification formelle et l'investigation expérimentale, pour caractériser lesétapes initiales de l'apprentissage des langues ---le stade holophrastique (one word stage). Dans la première moitié decette thèse, nous développons une taxonomie des énoncés d'un mot en nous inspirant de travaux sur les Énoncés non phrastiques des adultes et d'études antérieures sur la pragmatique du langage des jeunes enfants. Nous fournissonsdes descriptions formelles pour les types de notre taxonomie qui permettent de représenter le contenu sémantique desénoncés d'un seul mot en utilisant les mêmes outils que ceux utilisés dans les grammaires pour adultes. Comme dansles énoncés non phrastiques de l'adulte, la signification des énoncés d'un seul mot de l'enfant repose fortement sur deséléments contextuels. Dans la deuxième partie de la thèse, nous examinons de plus près les interactions questions--réponses. Nous décrivons la structure dialogique de ces interactions parent-enfant et donnons une théorie sur la façondont le sens des questions peut être appris de façon interactive. Nous comparons ensuite l'émergence des réponsesaux questions-qu (wh-questions en anglais: où, quoi, qui, etc.) et questions polaires (polar questions en anglais, lesquestions dont la réponse est oui ou non), à l'aide d'études de corpus et d'expériences de lecture de livres partagés en allemand et en mandarin. Nous montrons qu'une sous-catégorie de questions-qu émerge (en tant que réponses) avantles questions polaires, et discutons des facteurs contribuant à cette conclusion contre-intuitive, à la lumière de nos propositions antérieures fortement dépendantes du contexte sur la façon dont les significations des questions sontacquises.