Léo Zaradzki

Docteurs récents

Statut : Doctorant

Adresse :

LLF, CNRS – UMR 7110
Université Paris Diderot-Paris 7
Case 7031 – 5, rue Thomas Mann,
75205 Paris cedex 13

Mail : cerabzcbvagabznebonftznvycbvagpbz

CV : Léo Zaradzki_fr.pdf (302 Ko)

Présentation générale

Ma thèse porte sur l'unification des sémantiques linguistique et musicale au sein d'un même modèle mathématique basé sur la théorie des types.

Un volet de ma thèse porte actuellement sur la négation. En particulier je m'intéresse à ce que j'appelle la négation verbale, qui est une construction syntaxiquement différente de la négation propositionnelle, et pour laquelle j'essaie de développer une sémantique appropriée.

Une autre partie de ma thèse porte sur la sémantique musicale. Dans le cadre du récent programme de super-sémantique, j'essaie de développer un cadre sémantique pour la musique qui s'articule avec la syntaxe développée par Lerdahl et Jackendoff dans les années 70.

Ce projet est encadré par Jonathan Ginzburg (LLF) et Christian Retoré (LIRMM), ainsi que par l'école doctorale "Frontières du Vivant".

Enseignement

J'assure entre autres les TD de 'Mathématiques Discrètes' au niveau L2.

Thèse

Titre : Les évènements en sémantique linguistique et musicale

Directeur :
  Jonatan Ginzburg
  Christian Retoré

Date de soutenance : 2021-02-17

Inscription : 2017 à UP

Jury :

  • Anne Abeillé (Professeur, Université Paris Diderot), Examinatrice
  • Antoine Chambert-Loir (Professeur, Université Paris Diderot), Examinateur
  • Stergios Chatzikyriakidis (Maître de conférences, Université de Göteborg), Examinateur
  • Regine Eckardt (Professeur, Université de Konstanz), Rapporteur
  • Bart Geurts (Professeur, Université de Nijmegen), Examinateur
  • Jonathan Ginzburg (Professeur, Université Paris Diderot), Directeur de thèse
  • Pierre-Guy Plamondon (Professeur, Université de Versailles Saint-Quentin), Invité
  • Christian Retoré (Professeur, Université de Montpellier), Directeur de thèse
  • Philippe Schlenker (Directeur de recherches, École Normale Supérieure), Rapporteur

Résumé :

Cette thèse est composée de deux parties principales. L'une porte sur la sémantique de la négation en linguistique, l'autre sur des aspects plus généraux et fondamentaux de la sémantique musicale. La partie linguistique contribue essentiellement à mettre en évidence une construction négative particulière, que nous appelons négation verbale. Cette négation verbale est une sorte de négation de constituant portant sur le prédicat, mais se distingue de la négation propositionnelle classique par une syntaxe et une sémantique plus marquées. Nous nous employons à mettre ces aspects caractéristiques en évidence. La partie musicale est consacrée au développement du récent cadre formel de Schlenker pour la sémantique de la musique. Nous proposons un travail expérimental permettant de tester et d'affiner ce modèle. Nous développons également des outils formels permettant d'étudier l'interface syntaxe-sémantique dans ce cadre théorique. Chacune des deux parties contient également une importante revue de littérature. Le tout est lié par une réflexion sur la notion d'évènement (au sens davidsonien du terme), qui est au centre de notre théorie linguistique (évènements négatifs) ainsi que des travaux existants en sémantique musicale (évènements musicaux, situations).