Olga Seminck

Docteurs récents

photo

Statut : Doctorante

Adresse :

LLF, CNRS – UMR 7110
Université Paris Diderot-Paris 7
Case 7031 – 5, rue Thomas Mann,
75205 Paris cedex 13

Mail : bytn.frzvapx@pev-cnevf.bet

Présentation générale

Je suis actuellement ATER à la Sorbonne Université pour les formations Langue et Informatique (Master) et Langue Française et Techniques Informatique (Licence). J'ai obtenu mon diplôme de doctororat en novembre 2018. 

J'ai commencé mes études en 2009 en Sciences du Langage et Langue française à la Vrije Universiteit d'Amsterdam. Après avoir obtenu ma licence, j'ai rejoint le cursus Linguistique Informatique de Paris Diderot en 2012. De ce cursus j'ai parcouru la L3 jusqu'au M2. 

Je m'intéresse à la modélisation computationnelle des processus cognitifs. Dans ma thèse j'ai travaillé sur la modélisation la compréhension des anaphores par des modèles computationnels.

Projets de recherche

  • Modélisation du coût cognitif de la résolution des anaphores (thèse)
  • Construction d'un corpus de schémas Winograd pour le français (avec Pascal Amsili et différents stagiaires)
  • Modélisation de l'acquisition des noms et des verbes (avec Perrine Brussini et Anne Christophe)

Enseignement

A Sorbonne Université pour le Master Langue et Informatique et la Licence Langue Française et Techniques Informatiques :

Deuxième semestre 2018/2019 chargée de TD de Programmation Générique et Conception Objet (M1) 

Deuxième semestre 2018/2019 chargée de TD de Internet et Bases de Données (M1) 

Deuxième semestre 2018/2019 co-responsable (CM & TD) de Documents Electroniques (L2) 

Deuxième semestre 2018/2019 chargée de cours (CM et TD) de Programmation et Algorithmes (L2) 

Premier semestre 2018/2019 co-responsable (CM et TD) de Modèles de Linguistique Computationnelle (M1) 

Premier et deuxième semestre 2018/2019 chargée de CM et de TD de Certificat d'informatique (L1)

A l'université Paris Diderot pour le Master Sciences du Langage et les Licences du Département Lettres et Sciences Humaines :

Premier semestre 2017/2018 chargée de TD de Langages Formels (M1) 

Premier semestre 2017/2018 chargée de TD de Linguistique 1 (L1)

Deuxième semestre 2016/2017 chargée de TD de Sémantique Computationnelle (M1) 

Deuxième semestre 2016/2017 chargée de TD de Linguistique 2 (L1)

Premier semestre 2015/2016 chargée de TD de Morphologie (M1)

Deuxième semestre 2015/2016 chargée de TD de Sémantique Computationnelle (M1) 

Deuxième semestre 2015/2016 chargée de TD de Nouvelles Théories Syntaxiques (M1)

Au Centre de Recherches Interdisciplinaires pour la licence Frontières du Vivant :

Deuxième semestre 2015/2016 encadrant dans le cours Mentoring Bachelor Students, un cours dans lequel les étudiants font une expérience scientifique encadré par un doctorant.

 

Thèse

Titre : Modèles cognitifs et computationnels de la résolution des pronoms

Directeur :
  Pascal Amsili
  Adeline Nazarenko

Date de soutenance : 2018-11-23

Inscription : 2015 à Paris-Diderot

Jury :

  • Laurent Prévot, Professeur à l’Université d’Aix-Marseille, Rapporteur & Président du jury
  • Aline Villavicencio, Lecturer à l’Université d’Essex, Rapporteur
  • Saveria Colonna, Maître de Conférences HDR à l’Université Paris 8, Examinateur
  • Vera Demberg, Professeur à l’Université de Saarland, Examinateur
  • Pascal Amsili, Maître de Conférences HDR à l’Université Paris 7, Directeur
  • Adeline Nazarenko, Professeur à l’Université Paris 13, Co-directeur

Résumé :

La résolution des pronoms est le processus par lequel un pronom anaphorique est mis en relation avec son antécédent. Les humains en sont capables sans efforts notables en situation normale. En revanche, les systèmes automatiques ont une performance qui reste loin derrière, malgré des algorithmes de plus en plus sophistiqués, développés par la communauté du Traitement Automatique des Langues. La recherche en psycholinguistique a montré à travers des expériences qu'au cours de la résolution de nombreux facteurs sont pris en compte par les locuteurs. Une question importante est donc comment les facteurs interagissent et quel poids il faut attribuer à chacun d'entre eux. Une deuxième question est comment les théories linguistiques de la résolution des pronoms incorporent tous les facteurs.

Nous proposons une nouvelle approche à ces problématiques : la simulation computationnelle de la charge cognitive de la résolution des pronoms. La motivation pour notre approche est double : d'une part, l'implémentation d'hypothèses par un système computationnel permet de mieux spécifier les théories, d’autre part, les systèmes automatiques peuvent faire des prédictions sur des données naturelles comme les corpus de mouvement oculaires. De cette façon, les modèles computationnels représentent une alternative aux expériences classiques avec des items expérimentaux construits manuellement.

Bibliographie

Articles dans des actes de conférence, avec comité de sélection

Articles Vulgarisation Scientifique

Communications avec comité de sélection

Autres présentations sans comité de sélection

  • Séminaire au Laboratoire LaTTiCe. Predicting Processing Cost of Anaphora Resolution. 30/3/2017
  • Poster : A cognitively plausible model for anaphora resolution. Au PhD-retreat de l'école doctorale Frontières du Vivant. 27/5/2016
  • Le doctorat. Présentation à la journée des Anciens de Linguistique Informatique. 9/4/2016
  • Présentation de l'article de Andrew Kehler et Hannah Rohde : A probabilistic reconciliation of coherence-driven and centering-driven theories of pronoun interpretation. Lors du séminaire de linguistique expérimental au LLF. 1/4/2016
  • A Computational Model for Processing Cost in Anaphora Resolution. Au séminaire Interdisciplinary Friday au Centre de Recherches Interdisciplinaires. 26/11/2015